Les terrains de la laïcité au Québec

Volume 57, numéro 2-3, mai–décembre 2016

Articles

David Koussens

Pour des recherches sociographiques sur la laïcité au Québec

Louis Rousseau

Le travail obscur de la mémoire identitaire dans les débats nés d’une nouvelle diversité religieuse au Québec

Laïcité et patrimonialisation du religieux au Québec

Laïcité et patrimonialisation du religieux au Québec

Bertrand Lavoie

La tension sociojuridique entre laïcité et multiculturalisme : Le bijuridisme comme clé de compréhension des débats québécois sur le rapport entre le droit et la religion

Valérie Amiraux et Jean-François Gaudreault-Desbiens

Libertés fondamentales et visibilité des signes religieux en France et au Québec : Entre logiques nationales et non nationales du droit?

Pauline Côté et Félix Mathieu

Laïcité et valeurs dans l’économie du projet de loi no 60 Charte des valeurs

Emily Laxer et Anna C. Korteweg

Politique de la culture et culture politique : Les enjeux démocratiques du débat sur la Charte des valeurs québécoises

Samuel Dalpé et David Koussens

Les discours sur la laïcité pendant le débat sur la « Charte des valeurs de la laïcité ». Une analyse lexicométrique de la presse francophone québécoise

Lori G. Beaman et Lisa Smith

« Dans leur propre intérêt » : La Charte des valeurs québécoises, ou du danger de la religion pour les femmes

Frédérick Nadeau et Denise Helly

Une extrême droite en émergence? Les pages Facebook pour la charte des valeurs québécoises

François-Olivier Dorais

Marcel Trudel et Guy Frégault : regards sur une amitié intellectuelle

Mircea Vultur

Rapport au diplôme et sentiment de surqualification des diplômés universitaires québécois

Notes critiques

Harold Bérubé

Juifs dans la Cité québécoise / Anctil, Pierre, À chacun ses Juifs. 60 éditoriaux pour comprendre la position du Devoir à l’égard des Juifs (1910-1947), Québec, Septentrion, 2014 / Anctil, Pierre et Simon Jacobs (dir.), Les Juifs de Québec. Quatre ...

Pascale Bédard et Andrée Fortin

Un esprit libre : entretien avec la sociologue Andrée Fortin

Notices biographiques

Valérie Amiraux

Valérie Amiraux est professeure au département de sociologie de l’Université de Montréal où elle est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en étude du pluralisme religieux (2007-2017). Ses travaux actuels portent d’une part sur la représentation de la figure du homegrown terrorist dans les séries télévisées, d’autre part sur l’articulation entre pluralisme et radicalisation. Une grande partie de ses publications et ses principaux projets de recherche sont disponibles sur le site valerieamiraux.com.

Lori G. Beaman

Lori G. Beaman est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en diversité religieuse et changement social et professeure titulaire au Département d’études anciennes et de sciences des religions. Elle est la principale chercheure du Projet religion et diversité, une équipe de recherche internationale rassemblant 37 membres dont la recherche porte sur la religion et la diversité (religionanddiversity.ca). Ses publications incluent : "Deep Equality as an Alternative to Accommodation and Tolerance", Nordic Journal of Religion and Society, 27(2) 2014: 89-111; "Reframing Understandings of Religion : Lessons from India", dans S. Sikka, B. Puri, et L.G. Beaman (eds.) Living with Religious Diversity, 37-48 (Routledge Inde, 2015); "The Will to Religion: Obligatory Religious Citizenship", Critical Research on Religion, 1(2) 2013: 141-157.

Pascale Bédard

Pascale Bédard est professeure adjointe en sociologie des arts et de la culture à l’Université Laval, à Québec. Ses activités de recherche et d’enseignement s’inscrivent dans une réflexion générale autour de la signification sociale de la culture aujourd’hui : pratiques culturelles, sens et valeurs accordés aux dimensions culturelles de la vie sociale, spatialité de celle-ci dans la ville et transformation de la figure de l’artiste dans le capitalisme avancé. Elle est membre du Centre d’étude interuniversitaire sur les langues, les arts et les traditions (CELAT) et participe au Laboratoire art et société / terrain et théorie (l/as/tt) de l’INRS.

Pauline Côté

Pauline Côté est professeure titulaire au Département de science politique de l’Université Laval et membre du Centre d’Analyse des Politiques Publiques. Ses travaux actuels ciblent le processus des politiques et la mise sur agenda public des questions religieuses dans une perspective d’analyse comparée. Elle a été chercheur invité à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris), professeur invité à l’Université Libre de Bruxelles ainsi qu’à l’École Doctorale d’Europe Orientale. Parmi ses ouvrages : Chercheurs de dieux dans l’espace public, Ottawa, Presses de l’Université d’Ottawa, 2001; Régulation ou ingérence? La nouvelle question religieuse (Bruxelles, PIE-Peter Lang, 2006, avec T. Jeremy Gunn).

Samuel Dalpé

Samuel Dalpé est le coordonnateur de la Chaire de recherche Droit, Religion et Laïcité rattaché à la Faculté de Droit de l’Université de Sherbrooke. Il poursuit un doctorat en études du religieux contemporain au Centre d’études du religieux contemporain (de la même université) sur les polémiques liées à la visibilité du religieux dans l’espace public et pour lequel il a reçu la bourse doctorale du FRQSC. Il détient une maîtrise en histoire de l’Université d’Ottawa en plus de terminer une maîtrise en administration publique à l’École nationale d’administration publique.

François-Olivier Dorais

François-Olivier Dorais est doctorant en histoire à l’Université de Montréal, où il se spécialise en histoire intellectuelle ainsi qu’en historiographie du Québec contemporain. Sa thèse de doctorat porte sur la formation, le travail et l’influence de l’« École historique de Québec ». Ses intérêts de recherche se concentrent sur les francophonies minoritaires au Canada, qu’il étudie dans une perspective d’histoire des idées. Il fera paraître, en 2016, une monographie intitulée Un historien dans la cité. Gaétan Gervais et l’Ontario français, aux Presses de l’Université d’Ottawa.

Jean-François Gaudreault-Desbiens

Jean-François Gaudreault-Desbiens est doyen de la Faculté de droit de l’Université de Montréal, où il occupe également la Chaire de recherche du Canada sur les identités juridiques et culturelles nord-américaines et comparées (2006-2016). Ses principaux champs de recherche et d’enseignement sont le droit constitutionnel et le fédéralisme (canadien et comparé), les libertés civiles, la théorie du droit et la sociologie des cultures juridiques. Ses plus récents travaux s’intéressent à la saisie juridique des revendications religieuses dans les sociétés libérales multiculturelles, aux interactions entre les traditions de common law et de droit civil dans une économie mondialisée et à la théorie juridique du fédéralisme.

Denise Helly

Denise Helly, professeure à l’Institut national de la recherche scientifique depuis 1994, a pour intérêts de recherche le statut social des minorités culturelles, les théories et pratiques de la citoyenneté, les politiques d’immigration et de pluralisme culturel, notamment celles canadiennes du multiculturalisme et de recrutement de travailleurs temporaires migrants, les régimes de relation entre État et religion et l’insertion des personnes de confession musulmane en Europe et en Amérique du Nord. Au nombre de ses dernières publications : avec Al-Rahim Moosa, « An analysis of Recent British Judicial Treatment of Islamic Divorces, 1997-2009 », in Elisa Giunchi & Prakash Shah (ed.), Islamic Family Law in the Western courts, Londres, Routledge, 2013, chapitre 7; avec A. Hmissa et P. Brodeur, « Les enjeux du halal au Québec, In K. Fall, Le halal dans tous ses états, Les Presses de l’Université Laval, 2013, p. 101-141; « La peur de l’islam », SociologieS, 2015, en ligne le 23 février 2015. URL : http://sociologies.revues.org/4900.

Anna C. Korteweg

Anna C. Korteweg est professeure de sociologie à l’Université de Toronto. Sa recherche porte sur la politique de l’intégration des immigrants et sur les conflits au sujet de l’appartenance nationale qui se produisent à l’intersection de la race, du sexe et de la religion dans les sociétés diversifiées. Son livre intitulé The Headscarf Debates : Conflicts of National Belonging (avec Gokce Yurdakul) a été publié par Stanford University Press en 2014.

David Koussens

David Koussens est professeur agrégé à la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke où il est titulaire de la Chaire de recherche Droit, Religion et Laïcité. Il est également directeur du Centre d’études du religieux contemporain de l’Université de Sherbrooke. Il a récemment publié L’épreuve de la neutralité. La laïcité française entre droits et discours, Bruxelles, 2015.

Bertrand Lavoie

Titulaire d’une maîtrise en sociologie, Bertrand Lavoie complète actuellement un doctorat en droit à l’Université de Montréal. Il est membre des groupes de recherche Religion et diversité et IRTG Diversity: Mediating Difference in Transcultural Spaces, affiliés à l’Université d’Ottawa et au Centre canadien d’études allemandes et européennes. Il a par ailleurs travaillé à titre de chercheur invité au prestigieux Centre for Socio-Legal Studies à l’Université d’Oxford et il enseigne la sociologie depuis 2011 au Cégep André-Laurendeau. Ces intérêts de recherche s’inscrivant dans une perspective interdisciplinaire sociologie-droit portent sur l’interaction entre le droit de l’État et la religion dans les sociétés multiculturelles.

Emily Laxer

Emily Laxer est une boursière postdoctorale en sociologie à l’Université de Michigan, Ann Arbor. Financée par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), sa recherche porte sur la relation entre les débats politiques concernant la laïcité et la construction de la nationalité dans les sociétés diversifiées. Son projet actuel consiste à élucider le rôle que jouent les différents discours féministes dans l’élaboration des politiques publiques s’adressant au port de signes religieux en France et au Québec.

Félix Mathieu

Félix Mathieu est candidat au doctorat en science politique à l’Université du Québec à Montréal. Membre-étudiant de la Chaire de recherche du Canada en études québécoises et canadiennes ainsi qu’au Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie, ses travaux portent sur le multiculturalisme et la notion de citoyenneté en Grande-Bretagne, de même que sur les enjeux du pluralisme au Québec.

Frédérick Nadeau

Formé à l’anthropologie sociale et culturelle, Frédérick Nadeau réalise actuellement un doctorat en études urbaines à l’Institut national de la recherche scientifique. Ancrés dans une démarche ethnographique, ses travaux portent sur les trajectoires d’engagement politique et les processus de radicalisation. Il est affilié au laboratoire VESPA et à l’équipe de recherche PLURADICAL et s’est intéressé, dans le cadre de ses activités académiques et professionnelles, à la question du cosmopolitisme et du rapport à la diversité culturelle des jeunes en contexte de globalisation, ainsi qu’à la circulation de l’information lors des grèves étudiantes de 2012 au Québec.

Louis Rousseau

Louis Rousseau a été professeur au département de sciences des religions de l’UQAM jusqu’en 2011. Ses recherches et publications portent sur la place de la religion dans l’histoire du Québec (Atlas historique des pratiques religieuses : Le Sud-Ouest du Québec au XIXe siècle. Les Presses de l’Université d’Ottawa, 1998) et la fonction de la religion dans le processus actuel de recomposition identitaire, tout particulièrement au sein des communautés ethnoconfessionnelles d’arrivée récente. Il a dirigé la publication de Le Québec APRÈS Bouchard-Taylor. Les identités religieuses de l’immigration (PUQ, 2012). Il est chercheur associé du CRIDAQ et s’intéresse plus généralement aux rapports entre religion et politiques publiques.

Lisa Smith

Lisa Smith est professeure au Département de Sociologie et du Centre d’études sur les genres et les femmes de Douglas College (Colombie-Britannique). Les domaines d’enseignement et de recherche auxquels elle s’intéresse présentement sont la sociologie de la santé, religion et diversité, la « gouvernementalité » reliée aux questions féministes et la reproduction, et l’enfance et la jeunesse. Ses publications ont paru dans Social Compass, Studies in the Maternal ainsi que dans plusieurs autres revues et collections spécialisées.

Mircea Vultur

Mircea Vultur est professeur de sociologie à l’Institut national de la recherche scientifique de Québec (Urbanisation, Culture, Société). Ses recherches portent sur la surqualification des diplômés universitaires, les pratiques de recrutement des entreprises et les trajectoires d’insertion professionnelle des jeunes.

Geneviève Zubrzycki

Geneviève Zubrzycki, est professeure agrégée au département de sociologie à l’Université du Michigan (Ann Arbor) et présidente de la section Sociologie de la Culture de l’American Sociological Association. Ses recherches portent sur les liens entre identité nationale et religion, mythologie nationale et mémoire collective, et le role des symboles religieux dans la sphère publique. Elle étudie ces questions dans les contextes polonais et québécois. Son livre The Crosses of Auschwitz: Nationalism and Religion in Post-Communist Poland (University of Chicago Press 2006) a reçu de nombreuses distinctions, dont le prix du meilleur ouvrage en sociologie de la religion octroyé par l’American Sociological Association (2007). Son ouvrage Beheading the Saint: Nationalism, Religion and Secularism in Québec paraîtra en novembre 2016 (University of Chicago Press).

Sous la direction de
David Koussens