LES DEUX ÉCOLES

Écouter l’entrevue de l’historien François-Olivier Dorais, qui présente la rivalité intellectuelle ayant opposé les deux courants historiographiques émergeant à la fin de la Deuxième guerre mondiale, l’École de Montréal et l’École de Québec. Tous deux cherchent à expliquer « l’infériorité économique et sociale des Canadiens français », c’est-à-dire le fait que ceux-ci se paupérisent en s’urbanisant alors que les Anglo-Canadiens profitent pleinement du boom économique des années 1940. Ils élaborent pour y parvenir des hypothèses différentes, voire contraires. Leur rivalité s’estompe au milieu des années 1960, quand les nouvelles générations d’historiens délaissent les interrogations entourant le sens à donner à la Conquête britannique dans le parcours historique des Canadiens français pour se passionner pour la modernisation de la société québécoise; tous communient alors à l’avènement de la Révolution tranquille. F.-O. Dorais a publié dans nos pages (RS, 57, 2-3, 2016) une analyse de l’ [improbable] amitié intellectuelle entre deux historiens associés à l’une et l’autre école historiographique.

https://www.lafabriqueculturelle.tv/capsules/11231/les-deux-ecoles-revue-recherches-sociographiques