Événements

Conférence : Intelligence d'un monde pluriel

Denis Duclos, docteur d’État, directeur de recherche au CNRS, chercheur en anthropologie politique et géo-anthropologie, Centre d’anthropologie sociale, EHESS, LISST, Université du Mirail, Toulouse; HDR à Paris VII et Paris I. Collaborateur au Monde Diplomatique.

Auteur de : « Éloge de la pluralité. Conversation entre cultures et continuation de l’humanité, par Denis Duclos », Revue du MAUSS permanente, 15 mars 2013 [en ligne]
http://www.journaldumauss.net/./?Eloge-de-la-pluralite-Conversation

Site : www.geo-anthropology.com
Biographie de l'auteur : http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Denis_Duclos

 

La mondialisation est un fait largement accompli : nous vivons plutôt  une mondialité.

Le projet intellectuel -au fond  toujours déjà totalisant, sinon totalitaire - en a été bâti depuis presque deux siècles avec l’idéal utopique des économistes « classiques », libéraux ou travaillistes. Sa douloureuse réalisation oscille en permanence -parfois au risque de crises sociales terribles et d’épouvantables conflits mondiaux- entre de rares figures de l’alternance. Mais une constante se manifeste : il s’agit toujours soit d’entreprendre soit de contrôler, et davantage encore d’une combinaison empirique des deux, dont on attend un équilibre de durée significative. Néanmoins, comme dans l’idéal physique d’une puissance à la fois infinie et bridée, personne n’a encore découvert la manière définitive d’apprivoiser la force technochrématistique sans la faire sombrer dans un mortel ennui  bureaucratique, et inversement.

Nous proposons ici, rien moins que d’aller quérir chez les plus grands anthropologues universalistes l’assemblage d’idées adéquat au but d’un équilibre relativement pérenne. Nous appelons cette articulation la « pluralité », parce que l’objectif (qui n’est certainement pas une finalité stationnaire de l’Histoire) ne saurait découler d’une succession - ou pire d’une fusion - de dogmes aussi absurdes et mutilants les uns que les autres (marché autorégulateur contre État protecteur), mais nécessairement d’une  mise en dialogue contemporain d’un nombre de « façons de vivre ensemble » suffisamment différentes et substantielles pour représenter les dimensions irréductibles de l’humanité.

Date et heure
Jeudi 13 novembre 2014 de 15 h 30 à 17 h 30

Lieu
Pavillon De Koninck - Local 3116