Événements

Conférence de Roger Ferreri

Roger Ferreri est chef de service en psychiatrie Infanto-Juvénile à Evry, près de Paris. Il est également psychanalyste. Il a été un des animateurs du groupe Pratiques de la Folie durant presque vingt ans. Parmi ses dernières publications, « Michel Foucault, folie, psychiatrie », dans Foucault, L’Herne, Paris, 2011.

« SUR QUELQUES QUESTIONS POSÉES PAR LA CLINIQUE »

Michel Foucault avait mis sa « naissance de la clinique » sous le registre d’une « archéologie du regard ». La clinique n’est-elle qu’une alliance autour de l’indiscutable de la chose vue? Jusqu’où cet indiscutable nous autorise-t-il à formuler une science clinique? Suffit-il d’évoquer le sujet et ses paroles pour se soustraire à ce que le regard promet d’assurance objective? Peut-on parler d’une bascule civilisationnelle de la trace vers l’écriture, la trace entendue ici comme un objet privilégié du regard? La clinique est-elle une simple écriture du signe inscrivant une séparation « naturelle » du normal et du pathologique par l’établissement d’une clinique de son écriture? Plus simplement une clinique du vivant qui se soutiendrait de n’être ni totalement objective ni uniquement subjective est-elle possible et souhaitable? Si oui comment pourrait-elle se décliner? Peut-on imaginer une clinique d’après la clinique, une clinique ou la mise en ordre des signes serait reconnue dans sa fonction de déplacement du regard vers une production historique causale afin de permettre au vécu des effets de reprendre toute sa valeur de création dans la détermination des causes? Une clinique antipsychologique en quelque sorte, une clinique où l’effet de la psychanalyse sur les politiques du soin interdirait qu’il n’y ait d’autres causes que celles inventées par celui qui en ressent le besoin.

Date et heure
Mardi 8 avril 2014 à 15 h 30

Lieu
Salle 3470 - Pav. Charles-De Koninck