Événements

Documentaire : " L'austérité n'affecte personne "

Documentaire réalisé par Pierre Fraser, doctorant en sociologie, en collaboration avec Raphaël Létourneau, étudiant au baccalauréat en sociologie

Projection suivie d'une table ronde

Panélistes :
Andrée Fortin, sociologue
Marie-Hélène Deshaies, sociologue
Roger T. Drolet, président du conseil d’administration du Centre d’action bénévole de Québec
Vicky Brazeau, directrice générale du Regroupement des organismes communautaires 03

Résumé
Nous pouvons assister à la défavorisation de différentes façons : passivement, comme au ciné-parc, ou activement, en portant de l’aide, de la protection, du secours, des soins et de la reconnaissance. C'est là le rôle des organismes communautaires.

Le Québec, dit-on, n’aurait plus les moyens de ses services publics et de ses organismes communautaires. Paradoxalement, le gouvernement s’ingénie à faire porter le fardeau des coupes budgétaires sur les citoyens en leur disant qu’ils sont avant tout des coûts et des charges, qu’ils coûtent trop chers, qu’ils créent, et creusent la dette publique, que certains sont des parasites de la société. Il s’agit là d’un discours pervers et insidieux, mais efficace, auquel adhère une large tranche de la population avec pour conséquence la stigmatisation de certains citoyens.

Ce qui se passe actuellement a des effets insoupçonnés : les organismes communautaires de défense des droits collectifs disparaissent à mesure que leur financement se fait de plus en plus rare. Le gouvernement du Québec n’a-t-il pas dit qu’il était temps de « faire le ménage » dans ces groupes ? (traduction : «faire taire les groupes de revendication»). Cette tendance est tout à fait en phase avec le citoyen qu’exige le néolibéralisme : consommateur, autonome, entrepreneur de lui-même, architecte de sa vie et maître de son destin qui doit trouver en lui les ressorts nécessaires pour affronter la vie tout en se tournant le moins possible vers l’État. La revendication, aujourd’hui, devient inconvenante.

Comprendre, expliquer et sensibiliser aux réalités sociales concrètes et complexes est la vocation des enquêtes sociologiques. Nous le faisons ici d’une manière qui s’adresse tant aux chercheurs qu'au grand public, en ajoutant à l’appui de résultats d’enquête la richesse des images, du son et de la parole des témoins. Dans un monde où tous sont en mesure de produire des images, la sociologie visuelle propose une méthodologie appliquée dans la production de ce documentaire. Le Département de sociologie appuie fièrement la diffusion des réalisations originales de ses étudiants, qu'ils soient inscrits au baccalauréat, à la maîtrise ou au doctorat.

Entrée libre

Une présentation du Département de sociologie de l’Université Laval

Date et heure
Mercredi 4 novembre 2015 à 19 h

Lieu
Université Laval, Pavillon Alphonse-Desjardins, Amphithéâtre Hydro-Québec