Événements

Soutenance de thèse de Marie-Rosalie Sagna

Impact de la microfinance sur l'empowerment des femmes et la lutte contre la pauvreté dans la région de Ziguinchor

RÉSUMÉ

Cette étude porte sur l’impact de la microfinance sur les transformations du statut économique et social de la femme dans la région sud du Sénégal (Ziguinchor). Elle examine les représentations sociales que les femmes ont de la pauvreté et du pouvoir au niveau individuel, familial et collectif. Elle s’intéresse également aux stratégies développées par les femmes pour répondre aux exigences des structures de microfinance.

Afin de mieux saisir l’impact de la microfinance sur la lutte contre la pauvreté et le renforcement du pouvoir (« empowerment ») de la femme, nous avons privilégié une méthodologie qualitative et exploratoire. Elle est basée à la fois sur une revue documentaire, une observation participante et des entretiens semi-structurés. Les entrevues sont menées auprès de trente femmes et de huit responsables de structures de microfinance.

L’étude s’appuie sur un cadre théorique combinant deux approches théoriques : « genre et développement » et l’« acteur stratégique ». Ces approches mettent la femme au centre de l’analyse des rapports de pouvoir et la définissent comme actrice du changement social.

Trois conclusions ressortent de l’analyse des données. La première porte sur la persistance d’une pauvreté à caractère multidimensionnel avec une intensité plus marquée des dimensions, monétaire et des conditions de vie. La deuxième révèle un impact limité et mêlé de la microfinance sur le renforcement du pouvoir économique et social de la femme. La troisième met en évidence l’efficacité de la microfinance dans le contexte de la région de Ziguinchor.

Date et heure
Jeudi 30 avril 2015 à 14 h

Lieu
Pav. L.-J. Casault - local 3632 (salle du conseil universitaire)