À propos et historique

À propos

Bienvenue au Département de sociologie

Le Département de sociologie de l'Université Laval a toujours favorisé l'enseignement et la pratique d'une sociologie ancrée dans la connaissance des classiques, tournée vers l'enquête, ouverte aux autres sciences sociales et aiguillonnée par le souci de contribuer à la connaissance de la société québécoise. Il y existe en effet une longue tradition de recherches sur le Canada-français et le Québec, tradition qui s'est incarnée dans la fondation de la revue Recherches sociographiques.

L'enseignement au premier cycle accorde une grande place aux théories sociologiques, aux méthodes qualitatives et quantitatives et à l'analyse des processus de changement social dans le domaine du travail, de la technique, de la science, de la culture, des relations internationales. On y enseigne aussi l'analyse sociologique des sociétés globales. La formation offerte au premier cycle se distingue par une formule unique en Amérique du Nord, avec un cours de deuxième année, intitulé Laboratoire de recherche sociologique , cours qui s'étale sur deux sessions, dans lequel, en réponse à un appel d'offres, les étudiants réalisent, de la conceptualisation à la cueillette de données, puis à l'analyse et la rédaction, une recherche complète pour un organisme de la région de Québec, selon les conditions et les critères d'évaluation de la recherche professionnelle.

Aux deuxième et troisième cycles le département offre un choix de séminaires qui rend compte de recherches variées, très souvent subventionnées, menées par les membres du corps professoral. On compte six centres de recherche auxquels participent des professeurs du département, qu'ils dirigent ou coordonnent : le CIÉRA (Centre interuniversitaire d'études et de recherches autochtones), le CÉLAT (Centre interuniversitaire d'études sur les lettres, les arts et les traditions), le CIÉQ (Centre interuniversitaire d'études québécoises), le GIERSA (Groupe interuniversitaire d’études et de recherches sur les sociétés africaines), le GIRBA (Groupe interdisciplinaire de recherche sur les banlieues), enfin le RÉSEAU DÉMOGRAPHIE (Agence universitaire de la francophonie). Ces centres assurent l'intégration des professeurs et des étudiants de notre département à des réseaux interuniversitaires, pour certains multidisciplinaires, et à des réseaux internationaux. En outre deux chaires, la chaire de recherche du Canada sur la condition autochtone comparée et la chaire Louis-Edmond-Hamelin de recherche nordique en sciences sociales, sont rattachées au département, et par la coopération qu'il a initiée avec l'ensemble des acteurs concernés dans les pays circumpolaires, leur titulaire a conféré une véritable dimension internationale à la recherche qui s'y mène. On ajoutera qu'il existe dans ce département une vigoureuse tradition de recherche théorique dans les champs de l'épistémologie, de l'histoire des idées et de la philosophie sociale. Le nombre important de publications des professeurs, l'organisation fréquente de colloques, mais aussi de conférences et de journées d'études, en collaboration avec la revue étudiante Aspects sociologiques, qui fait la fierté de notre département, témoigne de la vitalité de l'activité scientifique de notre unité.

D'où que vous veniez, et quel que soit le programme auquel vous vous inscriviez, en choisissant de venir étudier la sociologie à l'Université Laval, dans le cadre unique de la ville de Québec, vous vous assurez de trouver l'un des milieux intellectuels les plus stimulants dans le monde francophone contemporain. Bienvenue parmi nous!

Dominique Morin
Directeur du département